Echos III

Échos III est une création de Marilyne Ferro

Tu construis le temps avec tes mouvements, dit l’homme fin avec la veste sombre qui se lève, s’approche de celui essoufflé qui n’en peut plus. Le chorégraphe montre l’ouverture du bassin, la reprise d’air, ainsi fabrique-t-il l’aisance de la durée. Celui qui professe a subi l’épreuve de l’enterrement. Entre la rivière et la montagne, seule la tête dépassait du sol creusé sur presque deux mètres. L’expérience de la pression et du bruit qu’imposait la terre, la pluie avec l’imminence de l’inondation, la disparition. Que reste-t-il du corps avant que …? Quel est l’ultime écho du corps ?

S’ensuivent des bribes, images  arrachées, sauts, amples enjambées masculines, des bonds souples de danseuses, rondes enfantines et adultes, découpage de l’espace sombre, bras lianes avec et sans, gestuelle,  musiques et voix.

Échos III, la chambre anthracite, limbes entrelacées à l’écran, à mi-chemin entre minéral et organique, expérimentation de sinuosités dit l’une, anfractuosités répond l’autre et la gravité s’écrit, se délie, s’accomplit dans un maelstrom sonore, visuel onirique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s