Tu as proféré Guillemot et je me suis tue

Westerwald 1911, te frôlaient les graminées au ciel comme pierre

Tu avais oublié le sourire aux lèvres, tes yeux endeuillés

Il eût fallu que lumière surgisse du fond de brume

Epure sépia, bois, ruban et tissu jadis bleu

Sauras-tu me dire qui t’obligea à t’accroupir sur le dallage froid de Fukuoka ?

Ton masque blême reflété sur les carrelages

Man Ray l’aurait confirmé,

Ligne de gorge versus cuvette de bidet

Et mes yeux incrédules

Que reste-t-il si plus personne ne raconte ?

Jonathan, tu semblais plus jeune que tes 25 ans – depuis longtemps il en était ainsi

Chemise blanche, tableau noir, public rigolard,

Meubles formica disparus,

Perduraient les rots de bière

Toi  ingérant la mousse blonde d’un long col

Tandis que du fond de la salle on eût pu penser que tu soufflais le verre,

Murano expérience, esprit Hendrix

S’évapore l’acmé

L’ennemi éloigné, la blessure saignée

Tu as proféré Guillemot et je me suis tue

Mon attention beaucoup plus loin que ton visage

Ni haï, ni aimé, juste ignoré

Tu as dit Suzanne, qu’y a-t-il au sol de tes cils baissés ?

J’ai entendu la peau vérolée se découvrir

J’ai su épreuve quand tes rides au fond ne pouvaient plus s’estomper

J’ai reniflé ce qui au plus près saturait ton pouvoir

Ni laque, ni vinyl, ni acier

Mais lait épais et chaud

Quatre doigts et une moustache

Aujourd’hui, le grain flou me force à reculer de onze ans

On m’a dit que tu te faisais appeler Sam

Jeune homme désœuvré en 16/9

La mémoire de Chicago n’est pas la fiction qui génère les années cinquante

Mais plus – le miroir – et moins – la surenchère.

Tout ce qui a été forgé là n’aboutit point.

On ne lisait pas Apollinaire, on ne se vêtait pas de cuir, on ne respirait pas l’air de Paris

On a ignoré des années fastes et traversé les années terreuses

Juste on s’est aimé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s