Au diable Vauvert

Volutes défaites dans l’azur
L’envol et le voyage
Dans Nagasaki, les vestiges
Venin dont l’apanage n’est pas saurien
Imprégnés de ricine, des velours de Perse
Vomito negro au fin fond des bouges
Ventres affamés qui déclament leur parole
Vaches sacrées derrière les barreaux
Veines bleues offertes à la seringue
Vacarme nocturne lors des tempêtes solaires
Copulation des varans à Bâton Rouge
Enfantement de vrilles à la surface des pollens
Qui voltigent
Dans la poussière de Vauvert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s