Rouille

 

rouille_photoIl aurait fallu franchir le pont toboggan au-dessus de la voie ferrée qui datait des années cinquante, rouille menaçante et boulons épars.

Sinon, c’était le tunnel de brique sombre avec au bout la salle qui contrôlait la piscine radioactive où l’on baignait les forcenés.

Dehors, au-delà de la ville, avec les jumelles, on apercevait le profil d’une femme en djellaba blanche et foulard fleuri accompagnée de son père de guingois sur une canne qui attendaient le bus.

L’herbe pleuvait en écus d’or.

Œuvres photographique et textile de Dominique Robert

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s