Le désespoir du bleu

destinBlue days on november

Tu pleures tes morts

Tes peurs et ton sort

Tu pleures la petite

Qui trotte vite vite

Tu pleures tous les hiboux

Qui ne comptent plus leurs sous

Cold days on november

Tu pleures tes morts

Tes peurs et ton sort

Tu pleures l’infidèle

Qui de la vie prend le bel

Tu pleures l’archétype

Solo dans un diptyque

Bad days on november

Tu pleures tes morts

Tes peurs et ton sort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s