Atelier « Esthétique de la mélancolie »

Les Ateliers de traverse rebondissent

sur les productions de l’atelier d’écriture du 18 juin 2016,
en écho à l’exposition au château d’Aubais (30)
« Sehnsucht – Œuvres noires – Esthétique de la mélancolie »

Dans le château du marquis

Dans le château du marquis régnait la mécanique des bibliothèques. J’entends les rires et les cris de jouissance – les trains – la flûte et les perles d’eau d’une beauté que les fous et les âmes gueuses ancrent à la terre. Dans l’écume des rêves et l’oubli des corps chagrins.

Rendez-vous tout là-haut

Rendez-vous sur la falaise de craie

Rendez-vous dans ce champ de paille, ces soleils couchants, ce tournesol fané

De fond en comble vous connaissez les peurs. Moi je ne crains pas, je ne me noierai pas. Le peintre dit lumière, le peintre dit pureté. Au bord de ma pensée, passiflore et porte fugace. Seuil interne de mon accablement dans un bruissement dénué de paroles. Intimes convictions.

Une voix sur la barge – le diable se cache

L’antique murmure d’un luth constellé

Le bruit de mes pas

La mécanique des corps comme un ciel étoilé par l’aurore, comme autant de lucarnes sur des horizons inconnus, traversés de printemps. Dans le château du marquis, l’homme aimé, l’homme dans le noir de plomb, l’homme aimé. Je l’accompagne.

12 juillet 2016

© Catherine Robert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s