Atelier « Esthétique de la mélancolie »

Production de l’atelier d’écriture du 18 juin 2016,
en écho à l’exposition au château d’Aubais (30)
« Sehnsucht – Œuvres noires – Esthétique de la mélancolie »

Une absence par laquelle j’étais fasciné
J’étais fasciné par la forme de l’aplat au sol. En arrière les brumes enfumaient la pose indolente. L’âme lourde, la fesse divine, le thorax baigné de noir. Les cieux éthérés racontaient les cris des freux s’envolant au-dessus des barbelés. Racontaient une typographie comme peut l’être un sort somptueux. Racontaient se déployer l’effiloché des poussières…des poussières. Les traces dans la neige, les peupliers dressés, des candélabres.

J’étais fasciné par les formes à couper le souffle. Où diriger le regard dans la trame toilée? Juste derrière les vitres qu’on avait bouchées ? Autrefois on arrachait les hellébores de leur terre, on grattait les racines salvatrices pour tous ceux que fréquentait l’enfer. Une parenthèse aux électrochocs, un parcours des rêves, des délires et des ennuis. Songer à ce propos au peintre qui dit « lumière » qui dit « pureté » qui dit « transgenre ».

J’étais fasciné par ta forme, ton ailleurs mal fréquenté, les dératés, les désolés, les déshérités. Étirer – attirer – tirer – un trait. Un trait sur lequel l’homme travaille. Vite. Ou non. L’oreille est absente, les longues gigues noires aussi et la crinière peroxydée encore. Un chat noir demeure longtemps immobile jusqu’au moment où il saute du muret. L’observer, le pleurer, l’oublier. Ne pas oublier car se déploient ses yeux de braise, beaux et fulgurants.

La cloche résonne jusqu’à douze. Quoi toujours ? Dans le château du marquis régnait la mécanique des bibliothèques. Hier je résistais aujourd’hui je les cherche, les traces. La griffure solaire. L’épreuve unique. L’ébène. Lever les yeux, là où le plafond noir pourrait m’ensevelir. L’encre écoulée, improbable comme sevrée du regard originel. Telles sont les fesses bleuies témoins d’une absence par laquelle j’étais fasciné.

© Catherine Robert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s