Africaine, ma nuit sera sereine

Le soleil du matin me trouvera sans peine

Et le jour s’ouvrira sur un nouveau soleil

Africaine, quand les peaux blêmes danseront sous les cieux

Les langues se désaltèreront des réactions chimiques

Africaine, quand on se tait, l’or devient bleu

Africaine, quand les pléiades sont broyées, le monde chavire

Cours mon étoilée !

A la nuit frangée, tu ne peux te heurter

Les hyènes ont beau glapir et rire

Africaine

Tu danses ta vie sous les constellations noyées

Africaine, qu’elle est belle, ta peau

Dorée sous les habits chatoyants

Bleu indigo

Africaine, tu fais danser la lumière

Africaine, tu fais danser les yeux des hommes

 

Collectif

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s