Berlin 2008 E09

Je me réveille, la tête penchée sur la jeune femme près de moi, la bouche sèche et le cœur lourd. Pourquoi ai-je falsifié le prénom de celle qui a rempli mon séjour de son intensité ? J’ai rencontré celle pour qui je voulais être le roi. Je n’ai fait que pâle figure. D’autres que moi ont fait régner la terreur. Son âme en gardait trace. J’ai passé trois jours à comprendre le pourquoi de sa fuite, emportant son frère avec elle. Il me faut narrer le regret le plus fort de ma vie.

Catherine Robert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s