Berlin 2008 E34

Je rebrousse chemin, les cygnes sont toujours là, la péniche recouverte de tags aussi, des religieuses appellent des écoliers en uniforme éparpillés, une fille, minuscule d’où je suis, attend sur le ponton aux boules rouges. Elle m’attend. Il est l’heure de tout reprendre, notre monde, notre conversation, nos mains croisées, elle d’abord, elle encore et encore.

Catherine Robert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s