Berlin 2008 E37

– Nous étions arrivés à Thessalonique. Nous sautions dans le golfe. Autrefois, j’avais peur de me noyer au fond d’un étang. Je remplissais le récipient en plastique et je déversais l’eau froide en criant, je huilais notre peau de l’élasticité du savon noir. Nous ne nous regardions plus dans aucun miroir cassé.

– « J’appartiens à la caste des captifs » murmurait Emin, la bouche emplie de sable. Je lui avais répété que les démons, tout comme les anges, ont beaucoup de ressources.

Catherine Robert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s