De belles infidèles 3

– Napoléon III en 1900 a fait la guerre avec les poilus et le vainqueur a pleuré ses victimes puis tel le sphinx, s’est métamorphosé, est parti à Madrid dans un club, moite de sueur. Il y a écouté la Carmen de Bizet tout en appelant un magicien, sa grand mère ayant mal à l’estomac.

– Difficile à croire, Napoléon III à côté des poilus, Napoléon III pleurant, trop de victimes. Pourquoi pas Napoléon III transformiste dans un club madrilène, dégoulinant de sueur ? Pourquoi pas Napoléon III avec Carmen et sa babouchka ?

– Sa babouchka tout à ses babioles, ses bricoles de magicienne. Elle a transpiré sous ses falbalas, elle a dû digérer Carmen et Napoléon III, leurs combats et les victimes. Sa babouchka ressuscitée de tous les clubs madrilènes qui l’ont emportée, dégoulinante. Sa babouchka, son sphinx pleuré à Napoléon III en 1900.

© Collectif

[Image du clip « PJ Harvey – The Colour Of The Earth », 2011]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s