Clair-obscur 1

Délicatesse fulgurante, elle a surgi de la nuit pour allumer la vie. Une mélancolie pleine d’énergie terrasse l’obscurité à force de douceur. Tête baissée mais le front haut, c’est de là que coule la lumière nouvelle. Comme une antique médaille que l’on frotte pour en faire ressortir l’éclat, elle nous apparaît rayonnante à présent. Elle est le visage qui éclaire la vie, tout à la fois la sœur, l’aimée, la mère, elle met fin à la nuit.

 

Pascal

[La Scapigliata, Leonard de Vinci, 1508]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s