Jeunes paysans

Au village, comme chacun le sait, les trois amis sont quatre. Ils sont forts, durs au travail, fiers comme des coqs. Le jour du seigneur, après l’office, vient le temps du plaisir. Le feutre sur la tête, le col de chemise amidonné, cravatés et appuyés sur la canne du dimanche, tous les quatre vont au bal tenter la chance. Chaque danse est une occasion de rencontrer et peut-être séduire la paysanne de la ferme d’à côté ou, pourquoi pas, la fille du pharmacien, si elle veut bien baisser les yeux jusqu’à eux.

Mais en ce jour maudit, la grisaille va s’emparer de leur tête et leur monde va s’en retrouver changé à jamais. Ce n’est pas de leur faute. C’est la vie, c’est le destin. Leur ami, leur frère, le plus beau des quatre, Tom le blond, a commis l’inavouable. Ils l’ont vu, c’est donc vrai. Il embrassait, derrière un mur, Henri, le facteur. C’était de sa faute donc, tout est arrivé à cause de lui. Ce n’était pas normal. Ils devaient le lui faire comprendre. Il fallait le corriger. Car enfin, c’était une trahison. Contre eux, contre leur amitié, contre l’ordre des choses.

Sur le chemin du retour, les mots de la cruauté ont jailli. Des gifles sont parties. Ce n’étaient plus des frères, c’étaient des ennemis. Ils ne le reconnaissaient plus comme des leurs. Il ne devait plus être là, dans le groupe. Il ne devait pas rentrer au village.

Il est tombé sous leur fureur, les coups aussi. Le sang a coulé, sa vie aussi. Les trois amis ont poursuivi leur chemin, mais lui s’est arrêté là. C’était une journée bien triste, mais les trois amis seront prêts dimanche pour aller au bal. L’ordre des choses est revenu, mais Tom lui ne reviendra pas. Et la vie grise des trois amis continue, comme si personne ne voulait savoir.

Un brouillard noir était descendu comme si toute cette furie avait été engloutie sans trace dans la rivière comme du feu.

 

Pascal

[Jeunes paysans, August Sander, 1914]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s