De l’étincelle au brasier

Le corps endolori je me réveille.

De ces mensonges que vais-je faire ?

Chercher la vérité dans cet enfer ?

Ou fuir cette quête dans le sommeil ?

 

Votre amour par le passé inconnu

Me torture quand il m’est arraché.

La colère m’emporte sans tricher

Au-delà des frontières convenues.

 

Mourir dans la chaleur de ce brasier,

Comme un chant d’adieu que vous taisiez.

Rassurée par le sourire de l’enfant

 

Qui dans un regard rallume la flamme

De l’incendie de cet amour d’entant.

Jamais plus cette frénésie infâme !

 

Muriel

Photo du film Lost River, Ryan Gosling, 2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s