Bercée par cette syncope

‌Une sublime mutation de l’âme et de l’esprit m’a envahie dès que mon cœur s’est arrêté de battre.
La brume bleue a recouvert la forêt aux couleurs ocres de l’automne.
Le silence.
Doux, pénétrant ma peau brûlante après Ma course effrénée pour te chercher.
Arrêt.
Rupture.
Cassure.
Séparation.
Mon âme partie vers des volutes que je ne maîtrise plus.
Je savoure et me laisse bercer par cette syncope qui me convoque vers un ailleurs,
une convulsion du monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s