Collapse

D’un coup, je me vois pétrifié, bloqué, envahi effrayé par ces stridulations si massives. Plus aucun élan, absorbé du dedans, vide, toutes sensations effondrées en moi.

La nuée abattue sur les micocouliers m’a tout soudainement rendu inapte total au mouvement, corps accaparé par cette terreur. Éclats de mon être au creux du ventre ; ça bouffe à une allure folle.

J’aimerais me projeter d’un claquement de doigts, cinq minutes en arrière, quand happé par mes pensées (débarqué de frais à la gare, encore un peu brassé par le voyage) je n’ai rien remarqué des signes pourtant évidents du désastre qui se tramait. Les bretelles de mon sac à dos me sciaient les épaules, je transpirais et mon cerveau tentait de faire le tri des odeurs qui m’assaillaient.

Depuis ma descente du car de Marvejols, dans la matinée, j’allais de surprises (pour la plupart négatives) en questionnements. Déception à la première découverte de la ville, si loin de l’image que j’en avais – mon esprit entrait en contradiction avec les messages que lui envoyaient tous mes sens.

Pourtant en cet instant, apnée, j’aurais tout donné pour annihiler le présent et retrouver la vie, quelques minutes plus tôt.

Je voudrais m’offusquer encore, désillusionné de Nîmes, dressant pour une millième fois un comparatif mental de mes arrivées dans les villes de France, étapes de mon périple Nord-Sud.

J’aimerais que mes narines râlent encore tellement ça pue, le Midi.

Mais néant olfactif.

J’aimerais que ma peau se rebelle contre tant de saleté.

Mais toute sensation anéantie

Je sais que ça bruisse ça vacarme autour,

mais je n’ai plus aucune perception.

Fin de moi, dans le courant d’air, sur le boulevard assombri.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s