Fake news

Ça y est, j’y suis enfin! Gare de Nîmes, tout le monde descend! J’ai bien cru ne jamais arriver! Que ce voyage était long, je n’en voyais pas le bout! Je suis crevée, pas assez dormi la nuit dernière et ce train qui s’arrêtait à toutes les stations dans un grincement épouvantable, impossible de fermer l’œil plus de 5 minutes! Je me sens lasse et vermoulue…Va falloir me secouer… Allez, j’arrête de me lamenter et je cherche la sortie, j’ai une ville à découvrir et mon hôtel à trouver.

Hummm, que c’est bon, je respire, enfin dehors! Il fait un peu frais mais quelle lumière! Je suis éblouie, je n’ai pas l’habitude de tant de luminosité si tôt dans la journée!

Fermer les yeux un instant, tendre mon visage aux tièdes rayons naissants du matin, respirer à plein poumons, rien de tel pour se sentir à nouveau en forme, prête pour l’aventure!

Selon mon plan je me situe avenue Feuchères et je dois la remonter jusqu’aux arènes…

Quelle belle avenue avec tous ces platanes! J’adore les platanes, si fiers, si hauts, souvenir de tant de voyages où enfant je m’évadais le regard perdu dans leurs feuillages, sentinelles alignées au garde à vous au bord de la route…

J’entends des oiseaux, invisibles à mes yeux, pourtant si présents à mes oreilles. Chants, bruissements d’ailes, ils semblent être des milliers cachés là, dans l’ombre.

Derrière, j’aperçois des bâtiments anciens aux hauts murs de pierre blanche, c’est magnifique!

Finalement c’est une bonne chose cette mutation, je sais qu’au début j’ai râlé mais seulement parce que ça m’était imposé, alors que dans le fond ça m’arrange, je commençais à me lasser de Toulouse et de ces murs de brique ; «la ville rose», d’accord, au début j’ai adoré mais au bout de 10 ans, je ne pouvais plus les voir. Je suis comme ça moi, 10 ans au même endroit, à vivre toujours dans les mêmes lieux, avec les mêmes personnes, à faire le même travail, c’est trop, ça m’angoisse et je déprime… Alors, adieu Toulouse et bonjour Nîmes! Enfin de nouveaux défis à relever, un nouvel espace à explorer, c’est cela vivre!

Esplanade Charles de Gaulle… Les arènes ne sont pas loin… Ça y est j’y suis, elles sont superbes! Plusieurs siècles d’histoire me contemplent, je suis impressionnée, et dire qu’autrefois elles fourmillaient de vie ; j’ai lu dans mon guide qu’au Moyen Âge elles ont été habitées avec des maisons, des boutiques, des rues… J’ai du mal à imaginer… J’irai les visiter, par contre je ne pense pas que j’irai voir des corridas ; assister à la torture et à la mise à mort d’animaux, trop peu pour moi!

Tiens, c’est quoi toutes ces barrières métalliques autour, sûrement pour un concert ce soir, je me souviens avoir aussi lu qu’en dehors des corridas, des concerts avaient lieu dans les arènes ; je comprend ces installations mais ça gâche la beauté du site et du coup ça gâche mon plaisir. Et toutes ces photos accrochées un peu partout, c’est quoi? Des portraits. Des dizaines de visages en noir et blanc, grand format, me contemplent. Ils sont beaux certes, mais pourquoi seulement des vieux? Pas un seul sans rides, pour un peu ça me déprimerait… Non, aujourd’hui rien de négatif ne peut m’atteindre!

Avenue Victor Hugo, je dois la remonter, si je ne me trompe pas, mon hôtel se situe une rue derrière.

Tiens ce ne sont plus des platanes ici mais des micocouliers, je ne connaissais pas ces arbres, ils sont beaux et je sais qu’à Nîmes il y en a beaucoup. Ils remplacent peu à peu les platanes. Une minute, ça me rappelle un truc que j’ai vu hier sur Facebook, une annonce comme quoi des criquets ravageurs par centaines de milliers auraient envahi la ville, nicheraient dans les micocouliers et allaient tout détruire comme en Afrique ou en Asie! Ça m’a bien fait rigoler, je ne suis pas naïve et je n’y ai pas cru bien sûr… mais quand même ça ne coûte rien de m’arrêter pour vérifier… non je ne vois rien… ah… un petit bruit… comme un crissement… c’est peut-être ça… je n’y connais rien moi à ces insectes… mais non, j’ai rêvé, il n’y a rien, encore une fake news! N’empêche, ils ont réussi à me faire douter! Je n’ai pas intérêt à en parler à qui que ce soit, je vais passer pour une idiote! J’ai honte, comment ai-je pu me laisser avoir ainsi?! Allez, oublions toute cette histoire et continuons!

Place d’Assas, jolie cette place avec cette fontaine et ces terrasses… ah, et voilà mon hôtel, génial, super bien situé, comme je l’imaginais, ça ne pouvait pas être mieux! Je vais m’installer et surtout me reposer un peu, j’irai me promener plus tard, j’ai le temps, nous ne sommes que vendredi et les visites d’appartements ne commencent que lundi. Ce soir je pense que je profiterai de ces terrasses pour boire un verre et peut-être manger un morceau, des tapas, c’est la spécialité dans la région. Je crois que je vais me plaire dans cette ville…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s